Théâtre, cinéma Avec le Centre Culturel Suisse. On Tour

Du 23 mars au 03 avril 2023

40min (scène) + film (court-métrage)

Plateau 2

Intérieur vie, Intérieur nuit

Kayije Kagame

Une nuit, un comédien se prépare pour une représentation au théâtre. Ailleurs, une gardienne de musée effectue sa ronde. Indéfinissable Kayije Kagame ! On ne sait jamais de quel côté de la scène ou de l’écran, dans quel espace elle va se trouver. L’indéfini semble être son territoire. C’est une première pièce en deux volets, Sans Grace / Avec Grace, qui révèle cette écriture de l’absence. Elle en poursuit l’exploration. Diptyque scénique et cinématographique, Intérieur vie / Intérieur nuit fait apparaître ces imperceptibles présences qui nous accompagnent. Cette manière qu’ont nos proches de nous habiter. Gaël Kamilindi de la Comédie-Française et l’artiste Victor Hugo de la Torre habitent Intérieur vie. Seule en scène, Kayije Kagame les évoque par touches légères, intimes et parfois drôles… Autant de précieux indices à récolter en attendant la projection d’Intérieur nuit, sur l’écran de la salle de cinéma. Le film, co-réalisé avec Hugo Radi, vient compléter la composition de cette galerie fragmentée. Au terme de ce voyage, chacun·e aura rencontré son personnage – peintre, danseur·euse, gardien·ne de musée ou comédien·ne. Toutes et tous auront vu passer des anges.

→ Sur scène (durée 40min) Conception, écriture, jeu : Kayije Kagame Voix off : Gaël Kamilindi de la Comédie Française, Ludis Nieto Conception sonore : Hugo Radi et Andreas Lumineau Conception scénographique : Nadia Lauro Conception costume : Salomé Poloudenny Conception lumière : Dinko Baresic Conseil technique sonore : Nicolas Thevenet / → À l’écran (court-métrage de 24min) Co-réalisation, écriture : Kayije Kagame, Hugo Radi Avec : Gaël Kamilindi de la Comédie-Française, Damiaan de Schrijver, Kayije Kagame Et la participation de Jérôme Bonnet, Julie Castelain, Anna Lamour, Joséphine Pannier, Clara Pecqueur Ronceray, Margaux Piette, Cassandre Marie Valfort Assistante à la réalisation : Carla Hennequart Chef opérateur : Augustin Losserand Premier.ère assistant.e caméra : Raphaël Aprikian, Amandine Nolin Chef électricien : Antoine Buisson Son : Léo Couture Conception costumes : Salomé Poloudenny Catering : Salomé Ziehli Montage image : Gabriel Gonzalez Montage son : Imanol Pittaluga Étalonnage : Lou Brenta Mix et mastering son : Adrien Kessler Régie générale : Marie Beringue Musique : Instrumental “Ta Meilleure Alliée” produit par Mastercwill (Kim & Stony), 2015 Production : Compagnie Victor Chargées de production et administration : Rosine Bey, Mélanie Rouquier - SHAP SHAP Comptabilité : Donatien Roustant Coproductions : T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National ; La Bâtie-Festival de Genève ; Le Grütli, Centre de productions et de diffusions des Arts vivants ; Arsenic, Centre d’art scénique contemporain ; Centre Culturel Suisse, Paris Soutiens : Pro Helvetia - Fondation Suisse pour la culture, Fondation Leenards, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Hélène et Victor Barbour, Société Privée de Gérance, Fondation Suisse des Interprètes (SIS) Remerciements : Donatien Roustant, Agathe Raboud, Aliosha Rodríguez Espinosa, Lucas Cantori, Camille Dumond, Nathalie Ata Nguissi, Matthieu Vétois, Marguaux Piette, Jérôme Bonnet, Jerlyn Heinzen, Julia Perazzini, Alice Riva, Antonin Ivanidze, Nidea Henriques, Guillaume Berthet, Roman Mollard, Hector Pache, C-Side Productions, freestudios, Cobalt Films, Famille De La Torre, Famille Kagame, Famille Radi, Didy, Michel Krähenbühl, Victor Hugo de la Torre, La Comédie Française et le Muséum d’histoire naturelle de Genève

Kayije Kagame

Kayije Kagame s’étend sans frontières à travers les arts. Aussitôt diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Technique du Théâtre de Lyon au Département Jeu, elle part en résidence au Watermill International Summer Program fondé par Robert Wilson à Long Island à New-York et poursuit avec lui l’aventure au Théâtre de l’Odéon à Paris dans Les Nègres de Jean Genet et d’autres productions. Elle sillonne ensuite les collaborations avec des artistes tel·le·s que Camille Dumond, Hugo Radi, Baboo Liao, Ivan Cheng, Denis Savary, Benjamin Valenza, Emmanuelle Lainé, Pan Daijing, Lucas Cantori, les chorégraphes Marie Caroline Hominal, Maria La Ribot, Jérôme Bel ou encore Maud Blandel. Parallèlement, Kayije Kagame met en place des projets in-situ au sein d’espaces d’arts, en Suisse et à l’étranger, où elle explore par le biais de dispositifs visuels et sonores immersifs la notion de non-performance. En 2019, elle invite Hugo Radi, Marvin M’toumo, Ndayé Kouagou et Camille Dumond sur le projet So long lives this, and this gives life to thee, un dispositif à mi-chemin entre théâtre et cinéma, dans lequel tout le TU-Théâtre de l’Usine est investi par les publics. Elle présente ensuite le diptyque SANS GRACE et AVEC GRACE co-écrit avec l’actrice Grace Seri aux Urbaines et au TU-Théâtre de l’Usine à Genève (2019-2020) puis en tournée en Suisse, en France et en Belgique. À l’automne 2021, Kayije Kagame a été artiste résidente à la Cité Internationale des Arts à Paris. Elle a joué au Festival d’Automne à Paris avec Damiaan de Schrijver (TG’Stan) et Matthias de Koning (Maatschappij Discordia) la pièce Rambuku écrite par Jon Fosse au Théâtre Bastille. Au cinéma, elle tiendra un des rôles principaux du prochain film de la réalisatrice Alice Diop, une fiction produite par SRAB films (Les Misérables, Ladj Ly). Récemment, Kayije Kagame a proposé une lecture dans le cadre de l’exposition dédiée à la cinéaste Sarah Maldoror au Palais de Tokyo ainsi que deux performances : La solitude du texte à l’Espace 3353, Genève et Night shift une proposition in-situ dans le cadre des Soirées Nomades à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris.

cie Victor

Crédits image : cie Victor

cie Victor

Crédits image : cie Victor

cie Victor

Crédits image : cie Victor

cie Victor

Crédits image : cie Victor

Précédent
Suivant

Crédits image : cie Victor