T2GThéâtre de Gennevilliers
Menu

Musiques-Fiction + Soundscape

Du 16 au 28 novembre 2020

En continu

Sous le dôme ambisonique

Programme d’œuvres sonores
Ircam-Centre Pompidou

Installé pour deux semaines sur l’un des plateaux du T2G, le dôme ambisonique accueillera les premières œuvres de la collection Musiques-Fictions ainsi que le Soundscape de David Monacchi, Fragments of Extinction.

Musiques-Fictions est la collection que lance l’Ircam en 2020 : un programme où la création musicale est en prise directe avec la fiction littéraire. Ces musiques-fictions agencent un texte, en priorité celui d’une autrice contemporaine, une musique originale liée aux sens de la fiction, un metteur en scène et des acteur·trice·s. Donner toute sa place à l’écriture musicale mais conserver toute son intelligibilité au texte : Musiques-Fictions entend renouveler le genre de la fiction radiophonique ou du Hörspiel, en dépassant la simple illustration sonore du récit ou du dialogue. Dans un espace immersif, sous le dôme de diffusion ambisonique, où l’imagination est sollicitée par l’environnement sonore créé, l’auditeur·trice est convié·e à une écoute partagée.

4 propositions à découvrir et en continu :

Lundi
16.11
12h–14h
Mardi
17.11
12h–14h
Mercredi
18.11
12h–14h
Jeudi
19.11
12h–22h
Vendredi
20.11
12h–22h
Samedi
21.11
13h–20h
Dimanche
22.11
14h–19h
Lundi
23.11
12h–14h
Mardi
24.11
12h–14h
Mercredi
25.11
12h–14h
Jeudi
26.11
12h–14h
Vendredi
27.11
12h–14h
Samedi
28.11
13h–20h

Horaire détaillé des séances à venir

L’Autre fille
Annie Ernaux, Aurélien Dumont, Daniel Jeanneteau
Musique-Fiction, création 2020, 46 mn
À découvrir jeudi 19 et vendredi 20 novembre à 19h*

ll s’agit d’abord d’une parole, Annie Ernaux s’adresse à sa sœur. Et même s’il s’agit d’une lettre, écrite à une sœur morte avant sa propre naissance et donc jamais rencontrée, ce texte procède d’une certaine oralité intérieure : c’est un dialogue avec le silence. C’est donc un texte qui vient naturellement s’inscrire à l’endroit de l’écoute, et qui ouvre un espace d’introspection attentive. Annie Ernaux nous accueille dans le travail de construction de sa conscience, ce travail qu’elle mène avec courage et lucidité depuis tant d’années, et qui relie chacune de ses œuvres. Le travail de réalisation porte essentiellement sur les acoustiques, utilisant l’une des facultés étonnantes de l’ambisonique qui est de pouvoir restituer l’acoustique particulière de lieux dont on a pris l’empreinte, afin de nous approcher de cette forme de mémoire qui retient, sans mots, la sensation d’un espace ou d’un moment. La musique d’Aurélien Dumont est une sorte d’équivalence non verbale de la parole, elle coexiste avec l’écriture comme un autre mode d’intériorité, une respiration qui n’interrompt pas l’effort de formulation, mais le soulage en le déplaçant.

Texte : Annie Ernaux
Adaptation et réalisation : Daniel Jeanneteau
Composition : Aurélien Dumont, sur une commande de l’Ircam-Centre Pompidou
Design sonore et réalisation : Augustin Muller
Ingénierie sonore : Sylvain Cadars
Avec la voix d’Annie Ernaux
Musique enregistrée par les musicien·ne·s de l’ensemble L’Instant Donné : Nicolas Carpentier (Violoncelle), Maxime Echardour (Percussions), Mayu Sato-Brémaud (Flûte)
Coproduction : T2G — Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National ; Ircam / Les Spectacles vivants - Centre Pompidou
Création le 11 septembre 2020 au Centre Pompidou, Paris

  • Sur réservation. 5€. Les après-midi en semaine sont sur rendez-vous pour des groupes et le programme est composé “sur mesure”

Naissance d’un pont
Maylis de Kerangal, Daniele Ghisi, Jacques Vincey
Musique-Fiction, création 2020, 20 mn

Roman spectaculaire qui croise les destins d’hommes et de femmes venus en Californie participer à la construction d’un gigantesque pont suspendu, Naissance d’un pont de Maylis de Kérangal est une réflexion sur les effets collatéraux de la mondialisation. Ce premier épisode est consacré à la rencontre des principaux protagonistes de l’histoire, à leur arrivée dans une Californie mythique.

Texte : Maylis de Kerangal
Musique, commande de l’Ircam-Centre Pompidou, et réalisation : Daniele Ghisi
Direction d’acteur·trice·s, adaptation et réalisation : Jacques Vincey
Adaptation : Emmanuelle Zoll
Ingénierie sonore : Jérémie Henrot
Conseiller scientifique CNRS-STMS : Thibaut Carpentier
Avec les voix de François Chattot (Georges Diderot), Marie-Sophie Ferdane (Summer Diamantis), Laurent Poitrenaux (Sanche Alphonse Cameron)
Coproduction Ircam / Les Spectacles vivants-Centre Pompidou ; Centre dramatique national de Tours
Avec le soutien de la Sacem
Création le 11 septembre 2020 au Centre Pompidou, Paris

Bacchantes
Céline Minard, Olivier Pasquet, Thierry Bédard
Musique-Fiction, création 2020, 70 mn

Bacchantes de Céline Minard se déroule dans un bunker, une cave à vin hongkongaise. L’action, car il y a de l’action, s’étend aussi autour de cette cave à vin. Sept personnages sont là. Il communiquent directement ou par haut-parleurs interposés. La tension ne fait que monter ; les précieuses bouteilles se vident. Un narrateur décrit les circonstances. Celles-ci partent en vrille jusqu’à ce que tout devienne irréaliste au fur et à mesure qu’un typhon approche. La situation, l’espace et le temps qui l’entourent, deviennent tour à tour irréels ; peut-être surréels. Les personnages en perdant leur sang froid, deviennent finalement animés par une musique émergeant du stratagème dramaturgique.

Texte : Céline Minard
Musique, commande de l’Ircam-Centre Pompidou, et réalisation : Olivier Pasquet
Adaptation et réalisation : Thierry Bédard
Ingénierie sonore : Jérémie Bourgogne
Avec les voix de : Bénédicte Wenders (La Narratrice), Geoffrey Carey (Ethan Coetzer), Julien Cussonneau, (Marwan Cherry), Isabelle Mazin (Jackie Thran), Malvina Plégat (La Clown, alias Bizzie), Sabine Moindrot (La Grande Brune, alias Silly)
Coproduction : Ircam / Les Spectacles vivants-Centre Pompidou
Avec le soutien de la Sacem
Création le 11 septembre 2020 au Centre Pompidou, Paris

Fragments of Extinction
Un patrimoine sonore des écosystèmes forestiers
Soundscape, 20 mn

Depuis 1998, David Monacchi mène avec son équipe des campagnes d’enregistrements sur le terrain dans les principales régions tropicales où de grandes zones de forêts vierges intactes sont encore présentes, y compris des sites classés au patrimoine mondial, et des zones strictement protégées. Ces extraits donnent une idée de la diversité, de la richesse et des possibilités de timbres de ces paysages sonores provenant d’écosystèmes forestiers. Dans un avenir proche, il ne sera peut-être plus possible d’entendre dans leur état d’origine la richesse de ces paysages sonores provenant d’écosystèmes forestiers. Cette écoute immersive permet de découvrir la beauté et la fragilité des habitats encore intacts de la terre, une expérience pour nous étonner, soigner et nous reconnecter profondément avec le monde naturel, afin d’accélérer l’inévitable transition écologique. Composition ambisonique d’un soundscape pour ManiFeste-2020 qui utilise des fragments de ces enregistrements faits en Amazonie, en Afrique et à Bornéo et couvrant 24 heures en continu.

Un projet interdisciplinaire fondé et dirigé par David Monacchi
Production : Ircam-Centre Pompidou
Co-réalisation : Ircam- Centre Pompidou ; T2G - Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National