Théâtre et poésie Production

1h20

Créé au T2G en septembre 2021

Et la terre se transmet comme la langue

Un poème de Mahmoud Darwich interprété par Stéphanie Béghain et Olivier Derousseau

Dans le monde arabe, on ne lisait pas Mahmoud Darwich : on venait l’entendre. Depuis 2011, Stéphanie Béghain (artiste associée au T2G) et Olivier Derousseau, lectrice et lecteur de Darwich, donnent voix au lyrisme épique de celui qui se disait « heureux qu’en arabe on désigne par un même mot, bayt, aussi bien la maison que le vers en poésie ». Dans un dispositif d’une ampleur exceptionnelle, le duo déploie sur les scènes et dans les espaces du théâtre ce poème vaste comme un paysage.

Un poème de Mahmoud Darwich

interprété par Stéphanie Béghain et Olivier Derousseau

Production

T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National

Précedent
Suivant
Précédent
Suivant
Image 1/12

Crédits image :

Pierre Grosbois

Crédits image :

Pierre Grosbois

Pierre Grosbois

Crédits image :

Pierre Grosbois

Pierre Grosbois

Crédits image :

Pierre Grosbois

Pierre Grosbois

Crédits image :

Pierre Grosbois

Pierre Grosbois

Crédits image :

Pierre Grosbois

Pierre Grosbois

Crédits image :

Pierre Grosbois

Pierre Grosbois

Crédits image :

Pierre Grosbois

Pierre Grosbois

Crédits image :

Pierre Grosbois

Pierre Grosbois

Crédits image :

Pierre Grosbois

Pierre Grosbois

Crédits image :

Pierre Grosbois

Pierre Grosbois

Crédits image :

Pierre Grosbois

Pierre Grosbois

Crédits image :

Pierre Grosbois

Pierre Grosbois

Film — Si je t’oublies (2022)

Et la terre se transmet comme la langue, poème de Mahmoud Darwich, arpente la longue histoire de Palestine, imagine la possibilité́ d’un retour et dresse une cartographie sur un mode épique et lyrique. En septembre 2021, Olivier Derousseau et Stéphanie Béghain le donnaient à entendre sur les plateaux du T2G. En avril 2022, accompagnés par Léo Richard & Pierre-Vincent Cresceri, ils sont partis tourner à Jérusalem. Le pari de ce travail documentaire consiste à trouver dans les brisures géographiques de cette terre, au milieu des murs et de l’occupation, un régime d’images qui corresponde aux brisures et syncopes du poème. Imaginer un contrechamp pour tenter de lui offrir, par les moyens du cinéma, une ouverture vers sa contemporanéité́, entre une parole délivrée sur scène ici et une cartographie de la réalité là-bas.

Si je t’oublie, film documentaire, 2022
Durée : 1h20
De Olivier Derousseau et Stéphanie Béghain
Texte : Mahmoud Darwich, Et la terre se transmet comme la langue
Traduction : Élias Sanbar.
Image : Olivier Derousseau, Léo Richard
Son : Pierre Vincent Cresceri
Montage : Léo Richard
Montage son : Anne Sabatelli
Mixage : Antoine Bailly
Étalonnage : Sébastien Descoins

Contacts production et diffusion

Emmanuelle Poyard - emmanuelle.poyard@tgcdn.com
Amélie Gumy - amelie.gumy@tgcdn.com