Tous publics à partir de 3 ans

Artiste associée

Du 09 au 12 février 2023

40 min

Plateau 1

À poils

Alice Laloy

À poils est certainement le spectacle le plus tendre de la saison. Trois hommes poilus, barbus, tatoués, de « vrais routiers du rock » assis sur des caisses, dans un grand espace vide sans gradins ni coussins, sont en train de préparer un spectacle, peut-être pour un autre public ? C’est le début d’un malentendu. Et d’un désir né du contact avec le public : celui de se créer, pourquoi pas, un espace commun doux et soyeux, un truc tendre et sucré au milieu de ce monde de brutes. Alors démarre sous nos yeux la fabrication d’une véritable « poilosphère » à partir de tous les objets qui sortent des caisses et qui deviennent de plus en plus… poilus et chevelus. À la croisée du théâtre, des arts de la marionnette et des arts plastiques, le travail d’Alice Laloy, loin des histoires pour enfants sages, oscille entre l’imprévu et la poésie, le plus souvent à partir de la matière brute. Des performances qui lui ont valu de nombreuses récompenses dont un Molière du meilleur spectacle jeune public. Avec À poils, elle nous invite à nous envelopper de poésie dans ce cocon de douceur.

Écriture et mise en scène : Alice Laloy Avec : Julien Joubert, Yann Nédélec et Dominique Renckel, en alternance avec Vladimir Barbera, Luca Fiorello et William Pelletier Assistanat à la mise en scène : Stéphanie Farison, Simon-Élie Galibert Musiques : Csaba Palotaï Lumières : Jean-Yves Courroux Scénographie : Jane Joyet, assistée d’Alissa Maestracci Costumes : Alice Laloy, Mélanie Loisy, Maya-Lune Thieblemont & Anne Yarmola, assistées de Sara Clédé et Solveig De Reydet Prothèses et perruques : Maya-Lune Thieblemont Teinture du crin : Ysabel de Maisonneuve, assistée de Lisa Morice Construction : Benjamin Hautin Régie générale, son, lumières, plateau : Julien Joubert en alternance avec Jean- Baptiste Velde Renforts à la construction du décor : Quentin Tailly, Vivian Guillermin et Stéphane Uzan Et l’équipe des mécheuses : Mathilde Apert, Lëa Assous, Justine Baron, Romane Bricard, Inès Forgues, Léonie Garcia Lamolla, Charisté Monseigny, Lisa Morice, Fatima Sharmin, Maëlle Ubaldi et Emma Valquin Production, Administration, Coordination et Communication : Sotira Dhima, Thomas Clédé, Joanna Cochet, Romane Bricard Production : La Compagnie S’Appelle Reviens Coproduction : La Comédie de Colmar, Centre Dramatique National Grand-Est Alsace ; Le TJP, Centre Dramatique National Strasbourg Grand-Est ; Le Tandem, Scène Nationale Arras-Douai ; Houdremont, Centre Culturel La Courneuve Avec le soutien du Conseil Général de Seine-Saint Denis et le soutien à la résidence du Théâtre La Licorne à Dunkerque, du Nouveau Théâtre de Montreuil, Centre Dramatique National de la Ville de Pantin, et avec la participation artistique du Jeune théâtre national La compagnie S’Appelle Reviens est conventionnée par la DRAC Grand-Est et la Région Grand-Est Spectacle créé le 3 mars 2020 à la Comédie de Colmar, Centre Dramatique National Alsace Grand-Est
Précedent
Suivant
Précédent
Suivant
Image 1/3

Crédits image :

© Jean-Louis Fernandez

Crédits image :

© Jean-Louis Fernandez

© Jean-Louis Fernandez

Crédits image :

© Jean-Louis Fernandez

© Jean-Louis Fernandez

Crédits image :

© Jean-Louis Fernandez

© Jean-Louis Fernandez

Alice Laloy

Alice Laloy est issue de l’école du TNS Théâtre National de Strasbourg, section Scénographie / Création de costumes. Pendant son cursus, elle découvre la marionnette et s’interroge sur cette autre manière d’aborder le théâtre. Elle crée La Compagnie S’appelle Reviens en janvier 2002. Entre 2002 et 2008, parallèlement à son travail de recherche, elle collabore avec plusieurs artistes (Lukas Hemleb, Catherine Anne, Michèle Foucher, Jean-Pierre Vincent, Yannick Jaulin…) et à partir de 2009, elle se consacre uniquement aux créations de sa compagnie. Elle reçoit le Molière du spectacle jeune public pour sa création 86 CM. En 2011, elle crée un deuxième spectacle Jeune PublicY es-tu ? . En 2012, elle crée Batailles puis Rebatailles. En 2013, l’Institut International de la Marionnette lui remet le prix de la Création/Expérimentation. Sous ma peau/Sfu.ma.to ainsi que Tempo (forme courte pour surface vitrée) sont créés en 2015. En 2017, Fabrice Melquiot l’invite au Théâtre Am Stram Gram à Genève pour y créer Ça Dada. Sous ma peau/Sfu.ma.to et Ça dada sont lauréats de la Commission Nationale d’Aide à la création de textes dramatiques – CNT - Artcena. Alice Laloy est également lauréate du programme Hors-les-murs 2017 de l’Institut Français pour développer sa recherche photographique Pinocchio(s) en Mongolie. Ce projet a donné lieu à une exposition en France et à l’international. Faisant suite à sa résidence en Mongolie, elle écrit une première version de Pinocchio(live) performance pour vingt-six interprètes amatrices et amateurs : treize enfants danseurs du Conservatoire à Rayonnement Régional de danse de Paris et treize jeunes adultes actrices et acteurs. La performance est créée pour l’ouverture de la Biennale Internationale des Arts de la Marionnette à Paris en Mai 2019. En 2020, elle crée À poils spectacle tout public à partir de 3 ans à la Comédie de Colmar, Centre Dramatique National Grand-Est Alsace, et Death Breath Orchestra à la demande du Nouveau Théâtre de Montreuil, Centre Dramatique National. Death Breath Orchestra est présenté au T2G à l’Automne 2020. En 2021, elle re-crée Pinocchio(live) au Festival d’Avignon avec des élèves de Strasbourg et de Colmar. Alice Laloy est artiste associée au Mouffetard-Théâtre des Arts de la Marionnette à Paris entre 2018 et 2021, à la Comédie de Colmar, Centre Dramatique National Grand-Est depuis janvier 2019, au T2G depuis 2021 et au Théâtre de L’Union, Centre Dramatique National du Limousin à partir de 2022.