Théâtre Artiste associé

Création 2015

Du 31 janvier au 05 février 2023

2h

Plateau 1

Saga

Jonathan Capdevielle

Jonathan Capdevielle, artiste associé, revisite ses souvenirs d’enfants et d’adolescent dans la région de Tarbes et nous plonge dans son roman familial en entraînant au plateau ses ami·e·s de Lycée. Second volet d’une autobiographique scénique démarrée avec Adishatz / Adieu (2009), Saga créée en 2015 et écrit en collaboration avec sa sœur Sylvie Capdevielle, dresse le portrait d’un frère et d’une soeur du territoire des Pyrénées, du milieu rural, de son langage, de ses corps. Les scènes et tableaux qui se succèdent et s’entremêlent font se télescoper des souvenirs rocambolesques portés par une multitude de personnages convoqués au gré des situations et des lieux - une bande d’adultes et d’enfants rejouée au présent, qui se mêle au passé réinventé. Dans cette tragicomédie de l’identité, avec ce qu’il reste des souvenirs réécrits de l’enfance, les sentiments et les émotions se mêlent de façon virtuose dans un jeu de dissociation des corps et des voix. Les images, mentales ou réelles issues de cette mémoire fondatrice, sont d’une grande force de suggestion, tout à la fois ludiques, sombres, mélancoliques ou euphoriques.

Conception et mise en scène : Jonathan Capdevielle Texte : Jonathan Capdevielle, avec la participation de Sylvie Capdevielle et Jonathan Drillet Traduction en occitan : Joseph Fourcade Avec : Jonathan Capdevielle, Marika Dreistadt, Jonathan Drillet, Franck Saurel Conseiller artistique - Assistant à la mise en scène : Jonathan Drillet Conception et réalisation de la scénographie : Nadia Lauro Assistant à la scénographie : Romain Guillet Lumières : Patrick Riou Régie générale et plateau, bruitages live : Jérôme Masson Régie son : Vanessa Court Réalisation costume animal : Daniel Cendron Réalisation costume traditionnel : Cécilia Delestre Images : Sophie Laly, Jonathan Capdevielle Enfant : Kyliann Capdevielle Regard extérieur : Gisèle Vienne, Virginie Hammel Production : Bureau Cassiopée – Léonor Baudouin et Manon Crochemore Diffusion, Administration : Fabrik Cassiopée – Manon Crochemore, Pauline Delaplace et Isabelle Morel Remerciements à Anne-Cécile Sibué-Birkeland, Alexandra Murillo, Laetitia Laplace, Maxime Laplace, Cynthia Laplace, Mercedes Tormo, Stéphanie Michaud, Didier Capdevielle, Alexandre Reyes, Florian Hémadou, Guillaume Hémadou, Eliane Roudaut et à l’équipe du Quartz, Scène Nationale de Brest Production déléguée : Association Poppydog La pièce a été portée en production déléguée par le Bureau Cassiopée de février 2015 à mars 2016 Coproduction (à la création) : Bureau Cassiopée ; Le Parvis, Scène Nationale Tarbes-Pyrénées (FR)  ; Pôle sud, Centre de Développement Chorégraphique, Strasbourg (FR) ; Les Salins, Scène Nationale de Martigues (FR) ; Scène Nationale d’Orléans (FR) ; Centre Chorégraphique National de Montpellier Languedoc-Roussillon dans le cadre de ]domaines[ et du projet Life Long Burning soutenu par le programme Culture de l’Union Européenne (FR) ; L’Arsenic-Lausanne (CH) ; Les Spectacles Vivants-Centre Pompidou, Paris (FR) ; Maison de la Culture d’Amiens, Centre de Création et de Production (FR) ; Latitudes contemporaines-Lille (FR) ; BIT Teatergarasjen, Bergen (NO) ; Théâtre Ouvert, Paris ; Avec le soutien de la Région Île-de-France (FR) ; La Ménagerie de Verre, Paris (FR) ; le Théâtre Garonne, Scène Européenne, Toulouse (FR) et d’ARCADI Île-de-France Coproduction (à la reprise) : Centre Dramatique National Orléans/Centre – Val de Loire ; Avec l’aide du Quartz, Scène Nationale de Brest (FR) et du CN D, Centre National de la Danse, Pantin (FR) ; Avec le soutien de la DRAC Île-de-France au titre de l’aide au projet Pour ce spectacle, Jonathan Capdevielle est artiste soutenu par APAP - Advanced Performing Arts Project, qui reçoit le soutien de la commission européenne L’association Poppydog est soutenue et accompagnée par la DRAC Île-de-France - Ministère de la Culture, au titre du conventionnement Spectacle créé le 23 février 2015 au Parvis, Scène Nationale Tarbes-Pyrénées
Précedent
Suivant
Précédent
Suivant
Image 1/6

Crédits image :

Estelle Hanania

Crédits image :

Estelle Hanania

Estelle Hanania

Crédits image :

Estelle Hanania

Estelle Hanania

Crédits image :

Estelle Hanania

Estelle Hanania

Crédits image :

Estelle Hanania

Estelle Hanania

Crédits image :

Estelle Hanania

Estelle Hanania

Crédits image :

Estelle Hanania

Estelle Hanania

Jonathan Capdevielle

Jonathan Capdevielle est né en 1976 à Tarbes en France et vit à Paris. Formé à l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette, il est un artiste hors norme, acteur, marionnettiste, ventriloque, danseur, chanteur. Il a participé à plusieurs créations, dont, entres autres : Personnage à réactiver, de Pierre Joseph (1994) ; Performance, avec Claude Wampler (1999) ; Mickey la Torche, de Natacha de Pontcharra, traduction Taoufik Jebali, mise en scène Lotfi achour, Tunis, (2000) ; Les Parieurs et Blonde Unfuckingbelievable Blond, mise en scène Marielle Pinsard (2002) ; Le Golem, mise en scène David Girondin Moab (2004) ; Le groupe St Augustin, Le Dispariteur, Monsieur Villovitch, Hamlet et Marseille Massacre (Atelier de création radiophonique France Culture), mise en scène d’Yves-Noël Genod (2004-2010) ; Bodies in the cellar, mise en scène de Vincent Thomasset (2013). Au cinéma, il interprète le rôle de Nicolas dans Boys like us, réalisé par Patrick Chiha (2014). Collaborateur de Gisèle Vienne depuis ses premières mises en scènes, il est interprète au sein de presque toutes ses pièces ; dans celles réalisées par Étienne Bideau Rey et Gisèle Vienne : Splendid’s de Jean Genet ; Showroomdummies (création 2001 et re-écriture 2009) et Stéréotypie, et dans celles mises en scène par Gisèle Vienne, I Apologize, Une belle enfant blonde / A young, beautiful blonde girl ; Kindertotenlieder ; Jerk, pièce radiophonique ; Jerk, solo pour un marionnettiste ; Éternelle idole ; This is how you will disappear (2010) et The Ventriloquists Convention (2015). Gisèle Vienne, Dennis Cooper, Peter Rehberg et Jonathan Capdevielle publient en 2011 un livre + un CD : Jerk / À TRAVERS LEURS LARMES aux éditions DISVOIR dans la série ZagZig en deux éditions, française et anglaise. Il crée en 2007 la performance-tour de chant Jonathan Covering au Festival Tanz im august à Berlin, point de départ de sa pièce Adishatz/Adieu, créée en janvier 2010 au festival “C’est de la Danse Contemporaine” du Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse, Midi-Pyrénées. Il répond ensuite à deux invitations : en novembre 2011, il présente Popydog, créé en collaboration avec Marlène Saldana au CN D, Centre National de la Danse à Pantin et en août 2012, sur une proposition du festival far° – festival des arts vivants de Nyon (Suisse), il propose Spring Rolle, un projet créé in situ avec Jean-Luc Verna et Marlène Saldana. Avec Saga (créé en février 2015 au Parvis, Scène Nationale de Tarbes), Jonathan Capdevielle ouvre un nouveau chapitre de son récit autobiographique en travaillant sur des épisodes du Roman familial, avec ses personnages emblématiques et ses rebondissements. Une exploration des frontières entre fiction et réalité, présent et passé. En novembre 2017, il signe À nous deux maintenant, une adaptation du roman Un Crime de Georges Bernanos et en 2019, Rémi. Ces deux projets sont créés au Quai, Centre Dramatique National d’Angers puis présentés à Nanterre Amandiers, Centre Dramatique National (direction Philippe Quesne), dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. En septembre 2021, il créé Music All, cosignée avec Marco Berrettini et Jérôme Marin, présentée en Suisse notamment à l’Arsenic (Lausanne) puis en tournée en France, à commencer par le T2G, avec le Festival d’Automne à Paris. L’ensemble de ces projets est traversé par des thématiques communes qui évoluent au cours des créations. Notamment la construction de l’identité, les carnets intimes et la famille à travers la culture traditionnelle et la chanson populaire, l’imposture comme forme de pouvoir dévastateur, la confusion des genres et les détournements de l’ordre moral établi. Par ailleurs, en tant que metteur en scène et auteur de chacune de ses créations (œuvre originale ou adaptation), Jonathan Capdevielle attache une grande importance à la diversité des matières narratives qui passe par l’adaptation d’œuvres littéraires tout comme par l’écriture de plateau ou par l’improvisation. Le travail du son tient également une place importante dans son parcours. Cela se traduit par la sonorisation des voix et une diffusion spatialisée des sons et de la musique. Ainsi chaque projet s’inscrit dans une recherche et une écriture du son : le son pensé comme créateur d’espaces, de hors champs, de climats. Depuis 2021, Jonathan Capdevielle est artiste associé au T2G et membre de l’Ensemble Associé au Théâtre des 13 vents, Centre Dramatique National de Montpellier.