Théâtre

Création

Du 30 septembre au 09 octobre 2021

1h20

Les Océanographes

Émilie Rousset, Louise Hémon

Après Rituel 4 : Le Grand Débat, Émilie Rousset et Louise Hémon s’emparent des archives d’Anita Conti, première femme océanographe française, pionnière de l’écologie, première scientifique à pénétrer le monde fermé des marins et à en témoigner. Pièce pour un écran, deux comédiennes et une joueuse d’ondes Martenot.

En 1952, Anita Conti embarque sur un chalutier pour partager la dure vie des pêcheurs de morue en Atlantique, seule avec sa caméra et soixante hommes durant six mois. Cadencées par la houle incessante, les images qu’elle ramène sont rudes et poétiques. Ses prises de vues comme ses textes, réunis sous le titre Racleurs d’océans, font date. Militante d’avant-garde, elle pressent la nécessité du développement durable et de la protection des océans. Émilie Rousset et Louise Hémon mettent en regard les archives passées et les recherches actuelles en poursuivant leur réflexion pleine d’humour sur le discours des images. Le duo de metteuses en scène invente un dispositif théâtral composé d’images filmées en 16mm, de journaux de bords et d’interviews d’océanographes contemporain·e·s. Sur scène, les comédiennes Saadia Bentaïeb et Antonia Buresi évoluent au son des ondes Martenot de Julie Normal. À travers les époques, l’évolution des technologies et des savoirs, que produisent les images scientifiques comme discours politique, comme potentiel poétique ?

Conception, écriture et mise en scène : Émilie Rousset & Louise Hémon Avec Saadia Bentaïeb, Antonia Buresi et, aux Ondes Martenot, Julie Normal Conception et réalisation de la scénographie : Nadia Lauro Création lumières : Willy Cessa Costumes : Angèle Micaux Conception et réalisation masque : Stéphanie Argentier Regard dramaturgique : Aurélie Brousse Régie Générale et Plateau : Eric Corlay en alternance avec Jérémie Sananes Régie son et vidéo : Romain Vuillet Régie lumière : Ludovic Rivière Stagiaire à la mise en scène : Benjamin Renault Production, administration, diffusion : Colin Pitrat - Les Indépendances Textes, film et archives : “Racleurs d’océans”, texte d’Anita Conti © Éditions Galimard, collection Le Grand Dehors - Hoëbeke ; “Racleurs d’océans”, film d’Anita Conti © Cinémathèque de Bretagne ; archives sonores du Fonds Anita Conti ; archives de Lorient, Normandie Images Les entretiens avec Dominique Pelletier et Julien Simon ont été réalisés par Louise Hémon et Émilie Rousset Production : John Corporation Coproduction : T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National ; Festival d’Automne à Paris ; Théâtre de Lorient, Centre Dramatique National ; Fonds d’aide à la création mutualisé (FACM), dispositif du PIVO théâtre en territoire - Scène conventionnée d’intérêt national ; Points Communs, Nouvelle Scène Nationale de Cergy-Pontoise et du Val D’Oise ; Le Phénix, Scène Nationale de Valenciennes - pôle européen de création Co-réalisation : T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National ; Festival d’Automne à Paris En partenariat avec la Cinémathèque de Bretagne, les Archives de Lorient et Normandie Images Action financée par la région Île-de-France et avec la participation du DICRÉAM John Corporation est conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Île-de-France
Jeudi
30.09
20h
Vendredi
01.10
20h
Samedi
02.10
18h
Dimanche
03.10
16h
Lundi
04.10
20h
Jeudi
07.10
20h
Vendredi
08.10
20h
Samedi
09.10
18h

Tarifs à partir de 6 € / 10 € pour tou·te·s avec le carnet T2G
Suivez-nous sur instagram et photographiez votre visite avec #T2Gennevilliers

Rencontre avec l’équipe artistique

Dimanche
03.10
17h30
Gratuit, accès libre

Nous vous invitons à une rencontre avec l’équipe artistique du spectacle dimanche 3 octobre, à l’issue de la représentation de 16h.

Émilie Rousset

Metteuse en scène, au sein de la compagnie John Corporation, elle explore différents modes d’écriture théâtrale et performative. Elle utilise l’archive et l’enquête documentaire pour créer des pièces, des installations, des films. Elle collecte des vocabulaires, des idées, observe des mouvements de pensée. Ensuite elle les déplace et invente des dispositifs où des acteu·trice·s incarnent ces paroles. Une superposition se crée entre le réel et le fictionnel, entre la situation originale et sa copie. Après avoir étudié à l’école du TNS Théâtre National de Strasbourg en section mise en scène, elle a été artiste associée à la Comédie de Reims, Centre Dramatique National. En 2014, au Grand Palais, pour Monumenta (Ilya et Emilia Kabakov), elle crée avec Maya Boquet « Les Spécialistes », un dispositif performatif qui se réécrit en fonction de son contexte d’accueil. La pièce a été reprise dans de nombreux théâtres, musées et festivals. Elle co-réalise avec Louise Hémon une série de films courts, Rituel 1 : L’Anniversaire, Rituel 2 : Le Vote, et Rituel 3 : Le Baptême de mer, projetés notamment au Centre Pompidou lors du Festival Hors Pistes. Pour le Festival d’Automne à Paris 2018, dans le cadre du programme New Settings de la Fondation d’entreprise Hermès, elle crée deux pièces au Théâtre de la Cité internationale (Paris), Rencontre avec Pierre Pica, qui retranscrit son dialogue avec un linguiste, puis – co-signée avec Louise Hémon – Rituel 4 : Le Grand débat, qui met sur scène le tournage d’un débat présidentiel. Avec le T2G et le Théâtre de la Bastille, ces deux pièces sont reprises dans l’édition 2020 du Festival d’Automne à Paris. Avec Maya Boquet, elle crée au T2G en 2019, Reconstitution : Le Procès de Bobigny, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. La pièce, qui remporte l’appel à projet du Groupe des 20, tourne en Île-de-France en 2020 et 2021.

Louise Hémon

Conjuguant cinéma, vidéo et théâtre, elle développe une pratique à la croisée du documentaire et des arts visuels. Le « réel » constitue une matière vive qu’elle sonde pour faire émerger les symboles et les mythes qui fabriquent notre imaginaire. Les héros, les aventurières, les statues, le château, la montagne sont les figures de puissance qui traversent son travail, avec une attache particulière au corps et au décor. Cinéaste diplômée de l’Atelier documentaire de La Fémis, elle est notamment l’autrice d’un péplum documentaire, « L’Homme le plus fort » (Hot Docs Toronto, FIFIB, diffusé sur ARTE en 2015), d’un documentaire de cape et d’épée « Une vie de château » (Festival Hors Pistes, Centre Pompidou, diffusé sur ARTE en 2019), d’un film chorégraphique, « Cavern » (1er prix du Festival International de Vidéo Danse de Braga, Portugal, 2016) et du spectacle, Rituel 4 : Le Grand Débat, co-signé avec Émilie Rousset (Festival d’Automne à Paris 2018, Princeton French Theatre Festival USA, 2020). On peut voir son travail d’art vidéo au Centre Pompidou, à la Fondation Lafayette Anticipations, au Festival Côté Court, au Festival Actoral, à la Gaîté Lyrique, au Fresnoy Studio National des Arts Contemporains. Lauréate de l’aide à l’écriture du CNC, elle écrit actuellement son premier long-métrage de fiction « L’Engloutie ».

Précedent
Suivant
Précédent
Suivant
Image 1/5

Crédits image :

Philippe Lebruman

Crédits image :

Philippe Lebruman

Philippe Lebruman

Crédits image :

Philippe Lebruman

Philippe Lebruman

Crédits image :

Philippe Lebruman

Philippe Lebruman

Crédits image :

Philippe Lebruman

Philippe Lebruman

Crédits image :

Philippe Lebruman

Philippe Lebruman