Théâtre

Dans le cadre du Festival d’Automne 2024

Du 14 au 25 novembre 2024

1h20

Plateau 1

Memory of Mankind

Marcus Lindeen
Marianne Ségol

Comment se souviendra-t-on de l’humanité dans plusieurs millions d’années ? Cette question est au cœur des travaux d’un céramiste et archiviste autrichien, étrange personnage venu de Hallstatt situé à la lisière des montagnes, qui tente depuis dix ans de « sauvegarder » le savoir de notre civilisation sur des tablettes de céramique. De ce projet fou, Marcus Lindeen et Marianne Ségol déroulent le fil d’une réflexion puissante autour des enjeux de la mémoire collective et intime, du temps et de la narration. Dans un dispositif circulaire intimiste où public et performeur·euse·s sont assi·se·s ensemble, quatre personnages partagent leur expérience étonnante. À la voix du céramiste, s’entremêlent les récits captivants d’un homme atteint d’une forme rare d’amnésie et de sa compagne autrice qui tente d’écrire cette vie multiple et lacunaire. Un dernier personnage, un archéologue queer, interroge la subjectivité de ceux qui transmettent et propose une perspective radicale : mentir pour redonner une place aux oublié·e·s de nos sociétés. Faut-il nécessairement se souvenir de faits « réels » ? Après tout, la postérité en saurait peut-être davantage sur nous en apprenant comment nous aurions aimé mener nos vies ? Par un vaste travail de recherches et de réécriture, Marcus Lindeen et Marianne Ségol en scène brouillent habilement les frontières entre fiction et réalité. Les quatre histoires issues de témoignages réels sont transformées en récits sensibles, poétiques et complexes. Véritable mise en abyme de nos fantasmes et réflexions sur le temps, cette expérience immersive de théâtre sans plateau remet en question notre obsession des archives, de faire l’Histoire, de raconter des histoires, pour vaincre la mort.

Texte et mise en scène : Marcus Lindeen Conception : Marcus Lindeen et Marianne Ségol Dramaturgie et traduction : Marianne Ségol Avec : Jean-Philippe Uzan, Axel Ravier, Sofia Aouine et Driver Voix : Marianne Ségol, Gabriel Dufay, Julien Lewkowicz, Olga Mouak et Nathan Jousni Musique et conception sonore : Hans Appelqvist Scénographie : Mathieu Lorry-Dupuy Lumière : Diane Guérin Costumes : Charlotte Legal Directrice de casting : Naelle Dariya Régie générale : David Marin Régie son : Nicolas Brusq Régie vidéo et lumière : Dimitri Blin Direction de production, administration et tournée : Lison Bellanger, Charlotte Pesle Beal, Emmanuelle Ossena - EPOC productions Production : Compagnie Wild Minds Coproduction : T2G Théâtre de Gennevilliers, Festival d’Automne à Paris, Piccolo Teatro di Milano - Teatro d’Europa — Milan, Kunstenfestivaldesarts — Brussels, La Comédie de Caen — CDN de Normandie, Le Quai — CDN Angers Pays de Loire, Le Grand T— Nantes, Le Lieu Unique — Nantes, PEP — Pays-de-Loire, Wiener Festwochen — Freie Re Production de la tournée 2024-2025 : le Quai, CDN Angers Pays de Loire Soutiens : Fondation d’entreprise Hermès Projet aidé par le Ministère de la Culture-DRAC Île de France

Marcus Lindeen

Marcus Lindeen est auteur, metteur en scène et réalisateur de films. En 2022, il crée La Trilogie des identités au Festival d’Automne à Paris, composée des pièces Orlando et Mikael, Wild Minds et L’Aventure invisible. Ses performances sont présentées à la Schaubühne de Berlin, Kunstenfestivaldesarts de Bruxelles, Piccolo Teatro de Milan et aux Wiener Festwochen. Son dernier film documentaire, The Raft, est sorti en salles en France et dans onze autres pays en 2018 après avoir remporté plusieurs prix et avoir été présenté dans plus de 50 festivals (IDFA, BFI Londres, Zürich, Melbourne, Sao Paolo, Moscou). La scénographie du film a été exposée au Centre Pompidou à Paris en tant qu’installation artistique. Le film a été sélectionné au New York Times “Critic’s Pick”, a été diffusé sur BBC Storyville et a décroché le Prix Europa du meilleur documentaire télévisé européen en 2019. Le même prix a été décerné au premier film de Marcus Lindeen, Regretters, en 2011 (disponible sur Netflix). La même année, son deuxième film Accidentes Gloriosos, une fiction coréalisée avec Mauro Andrizzi, a été présenté à la Mostra de Venise, où il a reçu le prix du meilleur moyen métrage. Marcus Lindeen étudie la mise en scène au Dramatiska institut et à Stockholm (Le Conservatoire national supérieur d’art dramatique). Il fait ses débuts en 2006 avec Regretters, pièce de théâtre et film documentaire. Parmi ses oeuvres théâtrales, on peut citer : The Archive of Unrealized Dreams and Visions (Stockholms stadsteater, 2012) et A lost Generation (Dramaten, 2013) joué au Parlement suédois, ainsi que pour la télévision. Marcus Lindeen est artiste associé au Piccolo Teatro de Milan. Avec Marianne Ségol, il est artiste associé du Quai, CDN d’Angers Pays de Loire et du CDN de Besançon.

Marianne Ségol

Traductrice du suédois et du norvégien et dramaturge, Marianne Ségol travaille régulièrement en Suède et en France en tant que dramaturge avec différent•e•s auteur•rice•s et metteur•euse•s en scènes. Elle se rend aussi régulièrement en Scandinavie pour découvrir des créations, rencontrer des auteur•rice•s, des directeur•rice•s de théâtre et des agent•e•s. En France, elle s’attache à découvrir et à faire connaître les nouvelles voix du théâtre nordique. Elle a traduit une quarantaine de pièces et une trentaine de romans. Outre Marcus Lindeen, elle traduit des auteur•rice•s de théâtre comme Sara Stridsberg, Jonas Hassen Khemiri, Jon Fosse, Monica Isakstuen, Arne Lygre, Suzanne Osten, Rasmus Lindberg, Malin Axelsson… des auteurs réalisateurs comme Lars von Trier et des auteur•rice•s de romans (Le Seuil, Thierry Magnier, Actes sud, Albin Michel, Denoël…) comme Henning Mankell, Sami Saïd, Håkan Nesser, Per Olov Enquist, Katarina Mazetti, Jakob Wegelius. Nombre de ses traductions sont publiées, et régulièrement montées en France et dans des pays francophones (Suisse, Belgique, Québec). Ses traductions non publiées sont inscrites au répertoire de la Maison Antoine Vitez. Depuis 2016, elle coordonne le comité nordique de la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale. Elle réalise également des surtitrages pour le spectacle vivant vers le français. Depuis 2017, elle travaille comme traductrice, dramaturge et collaboratrice artistique avec Marcus Lindeen. En 2022, ils ont crées ensemble La Trilogie des identités au Festival d’Automne à Paris, composée des pièces Orlando et Mikael, Wild Minds et L’Aventure invisible. Les performances ont été présentées à la Schaubühne de Berlin, Kunstenfestivaldesarts de Bruxelles, Piccolo Teatro de Milan et aux Wiener Festwochen. Ensemble ils ont monté la compagnie Wild Minds. Depuis 2021, elle est artiste associée au Méta-CDN de Poitou-Charentes et avec Marcus Lindeen du Quai, CDN d’Angers Pays de Loire est du CDN de Besançon. En 2021, le prix Médicis du roman étranger a été attribué à La Clause paternelle de Jonas Jassen Khemiri dans sa traduction. En 2021, elle reçoit le prix de la traduction de l’Académie suédoise.

© Navid Fayaz

Crédit photo : © Navid Fayaz

© Beatrice Borgers

Crédit photo : © Beatrice Borgers

© Navid Fayaz

Crédit photo : © Navid Fayaz

© Maya Legos

Crédit photo : © Maya Legos

Précédent
Suivant

Crédit photo : © Navid Fayaz