Théâtre, performance, musique

Vendredi 9 décembre et Samedi 10 décembre 2023 à 20h — Hors-les-murs au Théâtre 13 à Paris

X ! (un opéra fantastique)

Gérald Kurdian

X ! (Un opéra fantastique) est une expérience scénique hybride par laquelle, læ singulièr·e musicien·ne, dj et performeur Gérald Kurdian déploie et active les objets d’une recherche artistique autour de l’intimité et du soin. Dans cette performance, iel est accompagné·e sur scène, d’une intelligence artificielle et de ses algorithmes. Ensemble, dans un incroyable décor de paysages virtuels et visuels épiques, fragments potentiels d’un film d’anticipation ou d’un jeu vidéo, iels nous entraînent sur les pas de Æ, auteur-compositeur genderfluid. Dans cet opéra 2.0 unique en son genre, on suit les chroniques de cet anti-héro.ine désorienté.e, qui va croiser sur son parcours une communauté de sœurs abritées sur une île abandonnée, essayant de se guérir du capitalisme avancé.

Conception, composition et interprétation : Gérald Kurdian Chorégraphie : Jennifer Lacey Création lumières : Joseph Wegman Création costumes : Miguel Penaranda Olmeda Soutien à l’écriture du Livret : Kopano Maroga Technique Audio : Justine Herbert Développement 3D : Tristan Brundler Soutien au développement de l’intelligence artificielle : Fabrice Gallis Production : Hot Bodies of the Future Coproduction : Kaaitheater (Bruxelles) ; Kunstencentrum Vooruit (Gand) ; Ménagerie de verre (Paris) ; Festival d’Automne à Paris Coréalisation : Ménagerie de verre ; Festival d’Automne à Paris pour les représentations à la Ménagerie de verre Coréalisation : T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National ; Théâtre 13 ; Festival d’Automne à Paris pour les représentations au Théâtre 13 Avec le soutien de Kunstencentrum BUDA (Courtrai), La Pop (Paris), Antre Peaux (Bourges), École Supérieure d’Art de Clermont Métropole, DOCH, University of Dance and Circus (Stockholm) Hot Bodies of the Future est soutenue par la DRAC Île-de-France dans le cadre de l’aide à la création chorégraphique
Vendredi 9 décembre et Samedi 10 décembre 2023 à 20h — Hors-les-murs au Théâtre 13 à Paris
Précedent
Suivant
Précédent
Suivant
Image 1/3

Crédits image :

Gérald Kurdian

Crédits image :

Gérald Kurdian

Gérald Kurdian

Crédits image :

Gérald Kurdian

Gérald Kurdian

Crédits image :

Gérald Kurdian

Gérald Kurdian

Gérald Kurdian

Gérald Kurdian, performer, musicien et artiste-radio, étudie les arts visuels à l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy avant d’intégrer le post-diplôme de recherches chorégraphiques Ex.e.r.ce 07 au Centre Chorégraphique National de Montpellier, sous la direction de Mathilde Monnier et Xavier Le Roy. Depuis 2017, iel développe HOT BODIES OF THE FUTURE !, un cycle de recherches performatives et musicales sur les formes alternatives de sexualité et les micro-politiques queer avec le soutien notamment du post-diplôme Arts et Création Sonore de l’ENSAB et des associations Emmetrop et Bandits-Mages à Bourges. Iel en présente les premières formes entre 2017 et 2020, #HOT BODIES_STAND UP, une performance solo sur l’ecosexualité, #HOT BODIES_CAMP une installation collaborative avec un groupe d’auto-mécaniciens, HOT BODIES - CHOIR, une chorale de justice réparatrice, A QUEER BALL FOR HOT BODIES OF THE FUTURE, un évènement collectif mélant workshops, conférences, projections et dj sets pour célébrer et visibieliser les forces vivantes des scènes queer et leurs allié·es et TAREK X, un projet de musique électronique manifeste dont iel sort le premier EP en 2020. Ses concerts obliques - 1999 (2009), 18 Chansons (2010), My first club- song ever (2011), The Magic of Spectacular Theater (2012), La Solidité des choses (2014), TRKTV (2016) - sont des opportunités d’inventer des synergies entre les pratiques de la composition musicale, de la performance et du documentaire. Ils sont régulièrement présentés dans les contextes des arts visuels (Centre Pompidou-Metz, Fondation Cartier, MAC/VAL, Lieu Unique, Plateau Frac-Idf, Centre Clark-Montréal, etc), de la musique indépendante (Centquatre, Nouveau Casino, Festival des Rockomotives, Musiques Volantes, Rock en Seine, etc) et du spectacle vivant (Usine C - Montréal, Crossing the Line - New York, Festival des Inaccoutumés - Paris, Steirischer Herbst - Graz, WUK - Vienna, etc). Depuis 2007, iel compose des pièces radiophoniques et collabore entre autres avec l’Atelier de Création Radiophonique de France Culture. Dans ce cadre, iel y échange avec des travailleuses du sexe - Je suis Putain (2007) - ou des danseurs - 6 mois, 1 lieu et le comportement de l’ensemble (2009) - et explore avec eux les perspectives socio-politiques des corps contemporains. En 2010, iel remporte le prix Phonurgia Nova pour son projet - Menace, Fantômes (2011) - mené avec l’auteure Caroline Masini et initie depuis lors une série de projets utilisant l’écriture de chansons comme un prétexte au témoignage et à l’échange : Nos jours, absolument, doivent-être illuminés (2011) avec le cinéaste Jean-Gabriel Périot et un groupe de détenus de la maison d’Arrêt D’Orléans, Les Îles Artificielles (2014-15) avec un groupe d’employés d’une compagnie d’assurance. Iel compose également pour des réalisateurs : Héléna Villovitch - Le plus petit appartement de Paris (2014 - Collection Canal Plus) -, Louise Hervé & Chloé Maillet - The things we know (2009) -, Arnold Pasquier - Paramount (2010) - et Vincent Dieutre - Déchirés, Grave (2013), des chorégraphes : Mette Ingvartsen, Philipp Gehmacher, Eszter Salamon, Jen Rosenblit, Carole Perdereau et Eleanor Bauer et des metteurs en scène : Emmanuel Daumas, Geoffroy Rondeau et Vanasay Khamphommala. Vainqueur·e du prix Paris Jeunes Talents 09, et repéré·e par le Grand Zebrock et le FAIR 2010, son premier album sous le nom de This is the hello monster! est sélectionné parmi les meilleurs albums de l’année 2010 du quotidien Libération. Iel sortira ensuite les EP “Icosaèdre” (2016) et, sous le nom de GÆRALD, “I-V” (2020) réalisé avec le musicien Appolo Noir. Iel est actuellement l’un des artiste-chercheur·ses de la Coopérative de Recherche de l’École Supérieure d’Arts de Clermont-Metropole.