Danse

Dans le cadre du Festival d’Automne 2024

Du 17 au 21 octobre 2024

55 minutes

Plateau 2

Bless this mess

Katerina Andreou

Quand « foncer droit dans le mur » devient une danse. La chorégraphe Katerina Andreou prend le contre-pied de cette expression nihiliste pour élaborer une esthétique de la confusion et du désarroi. La perte de repères générée par notre société délétère pousse la danseuse à envisager le chaos comme force créatrice. Loin de l’angoisse paralysante, le spectacle répond à l’urgence d’agir ou du moins de réagir, pour créer un terrain d’ancrage et de solidité. Mais dans cette danse, la stabilité est bousculée, l’harmonie syncopée. À la culture « hi-fi », lisse et de bonne qualité, s’oppose celle du « low-fi » faisant du bruit et de la pollution sonore un espace à habiter, dernier rempart d’une société aseptisée. Et pourtant, l’urgence d’être au monde presse. Elle se manifeste par l’énergie, le tonus, qui parcourt les corps. À la manière d’une dynamo qui s’enclenche progressivement, les quatre danseur·euse·s au plateau vont chercher cet état tout particulier des corps trop près du feu. D’inspiration punk, le spectacle en prend les accents sans en faire l’hommage. En véritable philosophie, le mouvement anticapitaliste des années 70 se déploie ici à la manière d’une méthode chorégraphique faisant rimer danse, jeu et absurde. En résistance à la capacité d’imagination limitée de notre siècle, Bless this mess offre une poésie nouvelle, des espaces de répit, de joie et d’humour où seule la confusion est structurante et le bruit harmonieux.

Conception et création : Katerina Andreou Avec : Lily Brieu Nguyen, Baptiste Cazaux, Mélissa Guex, Katerina Andreou Dispositif sonore : Cristian Sotomayor et Katerina Andreou Espace et lumières : Yannick Fouassier Regards extérieurs : Costas Kekis Direction technique : Thomas Roulleau Gallais Remerciements : Baptiste Veyret Logérias, Laura Garnier Production et diffusion : Elodie Perrin Production : BARK Coproduction : CCN de Caen en Normandie dans le cadre du dis¬po¬si¬tif « Artiste asso¬cié », Athens Epidaurus Festival, T2G théâtre de Genevilliers, Festival d’Automne à Paris, Kunstenfestivaldesarts Bruxelles, Next Festival, ADC Genève, les Subs – lieu vivant d’expériences artistiques, Lyon, Maison de la Danse, Lyon - Pôle européen de Création –, CCN de Grenoble dans le cadre de l‘accueil studio, CCNR, Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape, ICI—CCN Montpellier Occitanie / direction Christian Rizzo, KLAP Maison pour la danse à Marseille. Avec le soutien de la Direction des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône-Alpes, du mécénat de la Caisse des Dépôts, de Dance Reflections by Van Cleef & Arpels

Katerina Andreou

Née à Athènes, Katerina Andreou est basée en France. Diplômée de l’École de Droit d’Athènes et de l’École Nationale de Danse d’Athènes, elle a suivi le programme ESSAIS au CNDC d’Angers et est titulaire d’un Master de recherche chorégraphique (Paris 8). Comme interprète elle a notamment collaboré avec DD Dorvillier, Anne Lise Le Gac, Lenio Kaklea, Bryan Campbell, Dinis Machado, Emmanuelle Huynh, Ana Rita Teodoro. Dans son propre travail elle développe une pratique physique propre à chaque projet et recherche des états de présence qui résultent d’une constante négociation entre des tâches, fictions ou univers contrastés voire contradictoires, remettant souvent en cause les notions d’autorité et de censure. Elle crée elle-même l’environnement sonore de ses pièces qui devient son principal outil dramaturgique. Elle a reçu le prix Jardin d’Europe au festival ImpulsTanz en 2016 pour son solo A kind of fierce. Elle a ensuite créé le solo BSTRD (2018), le duo Zeppelin Bend (2021) avec Natali Mandila, la performance Rave to Lament (2021), et dernièrement le solo Mourn Baby Mourn (2022). Elle est artiste associée au centre chorégraphique national de Caen en Normandie pour 2022-2024 et auprès du Master EXERCE du CCN de Montpellier.

© Hélène Robert

Crédit photo : © Hélène Robert

© Hélène Robert

Crédit photo : © Hélène Robert

© Hélène Robert

Crédit photo : © Hélène Robert

Précédent
Suivant

Crédit photo : © Hélène Robert