Performance

Du 14 au 15 mai 2025

1h20

La Gouineraie

Rébecca Chaillon
Sandra Calderan

Comment s’apprivoiser soi-même pour entrer dans la vie de la personne qu’on aime ? Comment se fixer quand on est mobile, se calmer quand on est agité, se ruraliser quand on est citadin ? Comment ne renoncer à aucune joie, ne faire d’aucune de ses vies passées une erreur, et conjuguer tous ses amours ? Sandra Calderan et Rebecca Chaillon transforment le plateau en un laboratoire de désordre et de vie, pour y exposer joyeusement leurs questions, et expérimenter devant nous et en temps réel l’invention de leur liberté commune. Le corps, la terre, la nourriture, les mots et le désir sont les composants de cette alchimie amoureuse nouvelle, qu’elles partagent avec une loyauté totale, une pudeur qui montre tout. Par le récit performé de leur propre vie, elles parviennent alors à conquérir de nouveaux espaces d’intimité sociale, qu’elles nous offrent comme le modèle d’une possible recomposition du monde où les vieilles oppositions, les vieux interdits, deviennent caduques.

Textes et mise en scène : Rébecca Chaillon et Sandra Calderan Régies : Suzanne Péchenart Dramaturgie : Céline Champinot Production : Cie Dans Le Ventre, Cie des Hauts Parleurs Coproduction : CDN de Besançon Franche Comté Soutiens : Villa Valmont - Lormont Nouvelle Aquitaine Production / Développement : Malaury Goutoule, Mara Teboul, Elise Bernard, Amandine Loriol

Rébecca Chaillon

D’origine martiniquaise, Rébecca Chaillon passe son enfance et son adolescence en Picardie. Elle rejoint Paris pour des études d’arts du spectacle et le conservatoire du XXe. De 2005 à 2017, elle travaille au sein de la compagnie de débat théâtral Entrées de Jeu dirigé par Bernard Grosjean et dans sa propre structure : La compagnie Dans Le Ventre qu’elle fonde en 2006. Sa rencontre avec Rodrigo Garcia la confirme dans son envie d’écrire pour la scène performative, d’y mettre en jeu sa pratique de l’auto-maquillage artistique enseignée par Florence Chantriaux et sa fascination pour la nourriture notamment avec son seule-en-scène L’Estomac dans la peau (lauréat CNT/ARCENA dramaturgies plurielles 2012) et ses autres créations au format court qu’elle écrit et performe. Rébecca donne son solo pour de nombreux festivals de performances et d’événements queer et pour des lieux plus institutionnels comme la Ferme du Buisson et la Scène Nationale d’Orléans. Sa création suivante Monstres d’Amour / Je vais te donner une bonne raison de crier est un duo avec sa collaboratrice principale Élisa Monteil, autour du cannibalisme amoureux et d’Issei Sagawa. En 2016, Rébecca participe aux films documentaires sur les performers pro-sex d’Émilie Jouvet My Body my rules, et Ouvrir la Voix d’Amandine Gay sur les femmes afro-descendantes. Elle débute aussi sur les écrans avec un rôle récurrent pour une série produite par OCS, Les Grands, réalisé par Vianney Lebasque. Rébecca Chaillon est représentée chez L’Arche par Amandine Bergé et écrit les textes, danse et performe dans la création de Delavallet Bidiefono : Monstres/On ne danse pas pour rien, tout en continuant à travailler avec Yann Da Costa dans Loveless et Les Détaché.e.s, avec Gianni-Grégory Fornet dans Oratorio Vigilant Animal, Anne Contensou pour Elle/Ulysse, Arnaud Troalic dans Polis. Son dernier spectacle autour du football féminin et des discriminitations Où la chèvre est attachée, il faut qu’elle broute a été créé en novembre 2018 à la Ferme du Buisson, puis à au CDN de Rouen, à Théâtre en mai, et au Nouveau Théâtre de Montreuil. Elle est actuellement artiste associée au CDN de Rouen et en création de son projet spectacle Carte Noire nommée Désir et d’une petite forme avec Pierre Guillois dans le cadre de Vive le Sujet ! pour le Festival In d’Avignon 2019 intitulée Sa bouche ne connaît pas de dimanche.

Sandra Calderan

Sandra Calderan écrit depuis longtemps de la poésie, mais de la poésie à dire, à entendre, à vivre. D’abord comédienne et metteuse en scène, elle pense son écriture poétique comme un geste physique, comme un engagement corporel qui doit se transmettre en direct. C’est sur scène que ses poèmes prennent toute leur force. Elle fonde en 2013 la Compagnie des Hauts Parleurs. Elle crée un premier spectacle, l’Envol (théâtre muet et trio de musique classique), puis un deuxième en 2021, Just Us (spectacle poésie, danse, performance) créé à la Scène Nationale d’Orléans. Une déclinaison plus légère, Just Us, Poèmes à Cracher (en duo poésie/musique) tourne toujours actuellement. La poésie est au cœur du travail, engagé, politique, et qui retrace inlassablement les récits des vies oubliées, meurtries, et rayonnantes. En 2023, elle crée un spectacle pour le jeune public inspiré de L’Opéra de la Lune de Jacques Prévert : Défile ! Elle mène également au sein de la Compagnie des Hauts Parleurs de nombreuses actions culturelles pour les établissements scolaires, ou en partenariat avec des médiathèques et théâtres. Sandra Calderan collabore également depuis plusieurs années, avec le Cirque Queer en tant qu’autrice et metteuse en scène, la Compagnie Monstra / Lucía Soto, la Compagnie Eranos / Flor Paichard, Lou Trotignon stand up et avec Rébecca Chaillon et la Compagnie Dans Le Ventre.

© Marikel Lahana

Crédit photo : © Marikel Lahana

© Marikel Lahana

Crédit photo : © Marikel Lahana

Précédent
Suivant

Crédit photo : © Marikel Lahana