Théâtre

Festival d’Automne à Paris

Du 6 au 17 octobre 2022

La Trilogie des identités

Marcus Lindeen (Suède)

Les créations du metteur en scène suédois Marcus Lindeen et de la dramaturge franco-suédoise Marianne Ségol-Samoy se basent essentiellement sur des histoires réelles, souvent saisissantes, issues de recherches documentaires, d’entretiens et d’un important travail d’écriture, pour rendre sensibles des vies et des expériences qui s’entrechoquent ou se répondent de façon poétique et complexe. Avec Wild Minds, L’Aventure invisible et la création française d’Orlando et Mikael, la “Trilogie des identités” vient parachever une première étape fondatrice du projet théâtral de Marcus Lindeen.

Wild Minds (45min)

Jeudi
06.10
19h
Vendredi
07.10
19h
Samedi
08.10
18h
Dimanche
09.10
16h
Jeudi
13.10
19h
Vendredi
14.10
19h
Samedi
15.10
18h
Dimanche
16.10
16h

Selon les scientifiques, les songes et les rêveries peuvent nous aider à résoudre nos problèmes, à stimuler notre créativité et nous amener à créer de grandes œuvres ou à faire des découvertes scientifiques. Mais, quelques fois, ces rêves peuvent aussi se transformer en obsession. Le « trouble de la rêverie compulsive » est un concept psychologique récent qui décrit la tendance obsessionnelle de certaines personnes à se réfugier dans un monde imaginaire qui finit par complètement dominer leur vie. Ces rêveuses et ces rêveurs sont alors obligé·e·s de demander de l’aide pour s’en sortir. Ici, dans Wild Minds, le public est invité à une session imaginaire d’un groupe de parole pour rêveuses et rêveurs extrêmes. Il y fera la rencontre de quatre personnes qui font le récit de leurs obsessions. Une expérience profondément troublante, entre théâtre documentaire, performance et thérapie de groupe.

Texte et mise en scène : Marcus Lindeen / Collaboration artistique, dramaturgie, traduction : Marianne Ségol-Samoy / Avec : Barbara French, Anne-Sophie Ingouf, Hida Sahebi, El Hadj Abdou Aziz Diaw et Claude Thomas / Musique et conception sonore : Hans Appelqvist / Régie son : Antoine Quoniam
Production : Comédie de Caen, Centre Dramatique National de Normandie aprés une commande du Moderna Museet, Stockholm
Coréalisation : T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National ; Festival d’Automne à Paris
Avec le soutien de l’Institut Suédois, Paris
Spectacle créé en 2017 à la Comédie de Caen, Centre Dramatique National de Normandie, dans le cadre du festival Les Boréales

Orlando et Mikael (1h15)

Jeudi
06.10
21h
Vendredi
07.10
21h
Samedi
08.10
16h
Dimanche
09.10
14h
Lundi
10.10
19h
Jeudi
13.10
21h
Vendredi
14.10
21h
Samedi
15.10
16h
Dimanche
16.10
14h
Lundi
17.10
19h

Orlando et Mikael, deux personnes réelles nées hommes et devenues femmes par une opération de réassignation de genre, se questionnent sur leur choix irrévocable. Deux personnes leur prêtent leurs voix sur une scène de théâtre : leurs récits ont été reconstruits à partir d’entretiens et d’un travail de montage. Regretters (titre original) est la première œuvre de théâtre documentaire de Marcus Lindeen créée en 2006 en Suède. La pièce, traduite en plusieurs langues, continue à être jouée dans le monde entier. Pour la création de la Trilogie des identités au T2G, Marcus Lindeen et Marianne Ségol-Samoy proposent une nouvelle version du texte à partir d’archives et du film documentaire réalisé autour du projet (Prix Europa du meilleur documentaire à Berlin). L’occasion de questionner le présent du récit transgenre dans la culture et la société. Une conversation intime qui bouleverse toutes les certitudes concernant nos identités.

Texte et mise en scène : Marcus Lindeen / Collaboration artistique, dramaturgie et traduction : Marianne Ségol-Samoy / Avec : Samia Ferguene et Jó Bernardo / Musique et conception sonore : Hans Appelqvist / Scénographie : Mathieu Lorry-Dupuy / Costumes : Charlotte Le Gal / Lumières : Diane Guérin / Casting : Naelle Dariya / Régie plateau, lumières et vidéo : Dimitri Blin / Régie son : Antoine Quoniam
Production : Comédie de Caen, Centre Dramatique National de Normandie dans le cadre du Pôle Européen de création ; compagnie Wild Minds
Coproduction : T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National ; Le Méta, Centre Dramatique National de Poitiers Nouvelle-Aquitaine ; Festival d’Automne à Paris
Coréalisation : T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National ; Festival d’Automne à Paris
Avec l’aide à la création de la Drac Île-de-France et l’aide à la traduction du Swedish Arts Council /Avec le soutien de Sonia och Gustav Forssius Stiftelse
Une première version du spectacle a été créée en Suède en 2006 sous le titre Regretters ; Cette nouvelle version a été créée en septembre 2022 au Festival Act’Oral, Marseille

L’Aventure invisible (1h20)

Samedi
08.10
20h
Dimanche
09.10
18h
Lundi
10.10
21h
Samedi
15.10
20h
Dimanche
16.10
18h
Lundi
17.10
21h

Qu’est-ce qu’une identité ? Et combien en avons-nous ? L’Aventure invisible interroge et poétise ces questions, en croisant le parcours de trois vies extraordinaires : celui d’une neuro-anatomiste américaine renommée ayant subi un accident vasculaire cérébral qui lui a fait perdre totalement la mémoire ; cette expérience lui a permis d’expérimenter la plasticité de son cerveau « de l’intérieur ». Celui d’un homme souffrant d’une maladie dégénérative, la neurofibromatose plexiforme ; aujourd’hui seul patient au monde à avoir reçu deux greffes totales du visage, il vit sous les traits d’un jeune homme ayant vingt-cinq ans de moins que lui. Et celui d’une cinéaste queer qui utilise l’art comme un rituel mortuaire pour entrer en contact avec la photographe surréaliste Claude Cahun. À partir d’un important travail de recherche autour de ces trois personnes réelles, Marcus Lindeen fait se mêler leurs voix, tisse le fil de leurs récits sensibles, dans un dispositif d’écoute où l’intime et le suggestif s’accordent pour mieux penser qui nous sommes et combien.

Texte et mise en scène : Marcus Lindeen / Collaboration artistique, dramaturgie et traduction : Marianne Ségol-Samoy / Avec : Claron McFadden ou Isabelle Girard, Tom Menanteau et Franky Gogo / Basée sur des interviews menées avec : Jill Bolte Taylor, Jérôme Hamon et Sarah Pucill / Musique et conception sonore : Hans Appelqvist / Scénographie : Mathieu Lorry-Dupuy / Lumières : Diane Guérin / Film : Sarah Pucill / Régie plateau, lumières et vidéo : Dimitri Blin / Régie son : Antoine Quoniam
Production : Comédie de Caen, Centre Dramatique National de Normandie dans le cadre du Pôle Européen de création
Coproduction : T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National ; Festival d’Automne à Paris
Avec le soutien de l’Institut Français, du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, du Ministère de la Culture, de la Cité Internationale des Arts, du Festival Les Boréales et du Swedish Arts Grants Committee
Spectacle créé le 10 octobre 2020 au T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris

Marcus Lindeen

Marcus Lindeen est né en 1980. Il est artiste, auteur, metteur en scène et réalisateur de films. Il étudie la mise en scène au Dramatiska Institutet et à Stockholm (Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique). Il fait ses débuts en 2006 avec Regretters, pièce de théâtre et film documentaire sur deux suédois·es qui changent de sexe deux fois. La pièce est traduite en plusieurs langues et le film remporte de nombreux prix comme le prix Europa dans la catégorie Meilleur film documentaire européen (2010). Son deuxième film, Glorious Accidents (2011), long métrage de fiction, remporte un prix au Venice Film Festival et est projeté au Centre Pompidou en 2012. Parmi ses œuvres théâtrales, on peut citer : The Archive of Unrealized Dreams and Visions (Stockholms Stadsteater, 2012) ; A lost Generation (Dramaten, 2013) joué au Parlement suédois, ainsi que pour la télévision. En janvier 2017, il expose la scénographie de sa production cinématographique, The Raft, dans une installation interactive, dans le cadre du Festival Hors Pistes, au Centre Pompidou, à Paris. The Raft revient sur l’histoire de onze personnes, dans les années 1970, envoyées, à bord d’un bateau, en plein océan Atlantique, afin d’étudier leur comportement en communauté. Le film est présenté en avant première au Centre Pompidou, projeté dans les salles françaises et dans dix autres pays, remporte plusieurs prix et est montré dans plus de cinquante festivals, est diffusé sur la BBC et est lauréat du Critic’s Pick du new York Times. Sa dernière pièce L’Aventure invisible a été créée en octobre 2020 au T2G, dans le cadre du Festival d’automne à Paris. Son spectacle Wild Minds s’est joué au T2G en octobre 2019 dans le cadre du Festival d’automne à Paris. Ces deux dernières créations ont été produites par la Comédie de Caen, Centre Dramatique National de Normandie. Ses précédents spectacles ont notamment été joués à la Schaubühne à Berlin, au Théâtre Royal Dramatique de Stockholm et au Théâtre National d’Oslo. Orlando et Mikael est le nouveau nom de The Regretters, re-création 2022. Cette nouvelle pièce forme avec Wild Minds et L’Aventure invisible, la “Trilogie des identités” créé durant une période de quinze ans. Elles sont aujourd’hui présentées ensemble pour la première fois en France, à Gennevilliers. Marcus Lindeen est artiste associé au Piccolo Teatro de Milan. Avec Marianne ségol-samoy, il est artiste associé à la Comédie de Caen, Centre Dramatique National de Normandie.

Marianne Ségol-Samoy

Traductrice du suédois et du norvégien et dramaturge, elle travaille régulièrement en suède et en France en tant que dramaturge avec différent·e·s auteur·rice·s et metteur·e·s en scènes. Elle se rend aussi régulièrement en scandinavie pour découvrir des créations, rencontrer des auteur·rice·s, des directeur·rice·s de théâtres et des agent·e·s. En France, elle s’attache à découvrir et à faire connaître les nouvelles voix du théâtre nordique. Elle a traduit une quarantaine de pièces et une trentaine de romans. Outre Marcus Lindeen, elle traduit des auteur·rice·s de théâtre comme Sara Stridsberg, Jonas Hassen khemiri, Jon Fosse, Monica isakstuen, Arne Lygre, Suzanne Osten, Rasmus Lindberg, Malin Axelsson, ; des auteurs réalisateurs comme Lars von Trier et des auteur·rice·s de romans (Le seuil, Thierry Magnier, Actes Sud, Albin Michel, Denoël…) comme Henning Mankell, Sami Saïd, Håkan Nesser, Per Olov Enquist, Katarina Mazetti, Jakob Wegelius. Nombre de ses traductions sont publiées, et régulièrement montées en France et dans des pays francophones. Ses traductions non publiées sont inscrites au répertoire de la Maison Antoine Vitez. Elle est membre fondatrice de LaBo/07 (réseau d’écritures théâtrales internationales d’aujourd’hui). Depuis 2016, elle coordonne le comité nordique de la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale. Elle réalise également des surtitrages pour le spectacle vivant vers le français. en 2022, elle est collaboratrice à la mise en scène de Gloucester time - Matériau Shakespeare - Richard III, reprise de la création de 1995 de Matthias Langhoff par Marcial di Fonzo Bo. Depuis 2017, elle travaille comme dramaturge et collaboratrice artistique avec Marcus Lindeen. Elle est artiste associée à la Comédie de Caen, Centre Dramatique National de Normandie depuis septembre 2021 et au Méta, Centre Dramatique National de Poitiers Nouvelle-Aquitaine depuis avril 2021.

Wild Minds – Maya Legos

Crédits image : Wild Minds – Maya Legos

L'Aventure invisble – Béa Borgers

Crédits image : L’Aventure invisble – Béa Borgers

Orlando et Mikael – Maya Legos

Crédits image : Orlando et Mikael – Maya Legos

Précédent
Suivant

Crédits image : Wild Minds – Maya Legos