Danse

Du 20 au 22 octobre 2022

50 minutes

Plateau 2

Rite de passage solo II

Bintou Dembélé

À quoi ressemblerait une danse « marronne » ? Si le marronnage a historiquement qualifié la fuite des esclaves africains loins des maîtres qui les maintenaient en captvité, le terme en est venu à désigner, en art, la conquête d’un espace de liberté face aux contraintes imposées par un système. Bintou Bembélé, qui s’est nourrie du hip-hop avant de développer une esthétique trandisciplinaire, personnelle, poursuit aujourd’hui sa recherche sur cette idée par le biais d’un solo, pensé pour le danseur Michel “Meech” Onomo. Après de fortes aventures collectives (dont Les Indes galantes à l’Opéra de Paris), Rite de passage - solo II, développé notamment à l’occasion de résidences à la Villa Médicis à Rome et au T2G, met en avant la mémoire d’un corps, traversé par des questions comme le temps et la mort. Dans le paysage esthétique qui a façonné ce travail, on retrouve le chorégraphe Alain Buffard et son dialogue avec Ana Halprin au début des années 2000, ainsi que le musicien Charles Amblard, aux commandes de la matière sonore — (Texte © CN D Centre National de la Danse, Pantin).

Conception, chorégraphie : Bintou Dembélé Initié : Michel « Meech » Onomo Création musicale : Charles Amblard Mixage son : Vincent Hoppe Création lumières : Emmanuel Gary Régie lumières : Nicolas Prosper Costumes : Annie Melza Administration, production, diffusion in’8 circle • maison de production : Anne Rossignol, Salomé Klein, Tiphaine Ausias Production : Rualité Coproduction : Les Ateliers Médicis ; CN D Centre National de la Danse, Pantin Avec l’aide à la résidence du T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National ; du Centre de la danse Pierre Doussaint et d’Antre-Peaux [Emmetrop] Recherche croisée : Villa Médicis ; Villa Albertine (Chicago) ; Fonds de dotation Francis Kurkdjian
Précedent
Suivant
Précédent
Suivant
Image 1/3

Crédits image :

Christophe Raynaud de Lage

Crédits image :

Christophe Raynaud de Lage

Christophe Raynaud de Lage

Crédits image :

Christophe Raynaud de Lage

Christophe Raynaud de Lage

Crédits image :

Christophe Raynaud de Lage

Christophe Raynaud de Lage

Bintou Dembélé

Bintou Dembélé est l’une des artistes majeures issues du mouvement Hip-Hop en France. Depuis 2019, elle compte parmi les artistes associés aux Ateliers Médicis de Clichy-Montfermeil. En 2002, elle crée « Rualité », structure qui portera la production de ses pièces et de ses films : L’Assise (2004), LOL (2008), Mon appart’ en dit long (2010), Z.H. film et pièce chorégraphique (2014), S/T/R/A/T/E/S – Quartet (2016), Le Syndrome de l’initié·e (2018), -s/t/r/a/t/e/s- film (2021), qui sont présentés en France, et à travers le monde. En 2017, Clément Cogitore fait appel à elle pour chorégraphier le film Les Indes galantes visible sur la plate-forme numérique 3ème Scène, en 2019 sera créé l’opéra-ballet du même nom à l’occasion des 350 ans de l’Opéra national de Paris et des 30 ans de l’Opéra Bastille. En 2020, L’Opéra de Lyon l’invite à créer un solo pour une danseuse du ballet pour le projet Danser encore, 30 danseuses et danseurs, 30 solos. Bintou Dembélé fait partie des 10 artistes internationaux invités pour les 10 ans du Centre Pompidou-Metz où elle conçoit le film dansé -s/t/r/a/t/e/s-. Elle collabore avec Denis Darzacq (La Chute), Mohamed Bourouissa (artiste associé au T2G ; Généalogie de la violence) et Yolande Zauberman (Révélations 2021 de l’Académie des Césars). Elle développe également des collaborations avec des universitaires comme Noémie N’Diaye, Maîtresse de conférences au département de littérature anglaise à l’Université de Chicago, Isabelle Launay, Professeure des universités au Département Danse de l’Université Paris VIII. En 2021, elle est accueillie en résidence par la Villa Médicis à Rome puis par la Villa Albertine à Chicago pour inaugurer un nouveau programme de résidences longues.

Michel « Meech » Onomo

Michel Onomo dit “Meech’” s’initie très jeune a la danse et, plus particulièrement, a la danse hip-hop. Il se lance dans le b-boying puis vers la danse dite debout. Très vite, il choisit de se spécialiser dans les courants hip-hop nouvelle génération et house dance et devient un spécialiste incontournable de la scène mondiale. Il rejoint par la suite les compagnies Sanrancune, puis Franck II Louise, Iffra Dia, Mastoc Production, Bintou Dembélé, Rabah Mahfoufi, Quality Street. Ne négligeant aucun des aspects de la danse hip-hop, Meech’ intègre en parallèle l’univers du battle. S’illustrant régulièrement dans les grands évènements de la danse et de la performance, il marque les esprits et gagne le respect via son talent en hip-hop comme en house notamment 4 fois vainqueurs du Juste debout Festival qui a lieu à Bercy chaque année avec et devant plus de 16 000 personnes. Depuis 2007, il développe ses propres projets de création en tant que chorégraphe.

Charles Amblard (musique)

Né en 1987, Charles Amblard est compositeur et musicien. Sa musique tend à la création d’un paysage sonore organique et cyclique. Dans son instrumentarium : guitare, électronique, claviers, effets, studio – une liste jamais arrêtée. Ses compositions manifestent un art subtil de la répétition, de la variation et de la modulation. Elles accompagnent et épousent différents mouvements : la danse, l’image filmée ou la scène. Son travail se déploie également dans des projets de groupes (Volatile, Blue Gene). Depuis 2015, il collabore régulièrement avec Bintou Dembélé pour la création des bandes son de ses spectacles et de ses films.