Concert

Avec le Conservatoire Edgard-Varèse de Gennevilliers

Le 14 avril 2023

Les chemins qui montent

Amel Brahim-Djelloul

Après le succès immédiat de ses deux reprises d’Idir pendant le confinement (plus de 150k vues sur Youtube), et l’accueil chaleureux qu’avait réservé son public à l’album puis à la tournée Souvenirs d’Al Andalus en 2008, la soprano Amel Brahim-Djelloul souhaite rendre hommage à la musique de son pays natal et prépare un album consacré aux chants de Kabylie. Souhaitant partager cette expérience unique et ce regard d’une artiste lyrique sur une culture et une musique qui l’ont aussi accompagnée depuis son enfance, elle s’est entourée de musiciens mêlant traditions occidentale et orientale. Au fil des arrangements de Thomas Keck, elle a à cœur de prêter sa voix aux plus belles chansons d’idir, de Djamel Allam, de Djurdjura ou de Taos Amrouche. Les compositions de Thomas Keck sur des textes du poète Rezki Rabia donnent vie à des créations originals reflétant toute la richesse de la langue et de la culture berbère. Un voyage poétique et musical que vous proposent Amel Brahim-Djelloul et ses musiciens vers les sommets de Kabylie et ses chemins qui montent.

Crédits image :

Patrick Fouque

Crédits image :

Patrick Fouque

Patrick Fouque

Amel Brahim-Djelloul

À la croisée des cultures, Amel Brahim-Djelloul fascine tout autant qu’elle attire à elle des artistes de différents horizons. Passée par le « Jardin des Voix » de William Christie et nommée en 2007 dans la catégorie « Révélation Lyrique » des Victoires de la Musique classique, Amel Brahim-Djelloul a rapidement incarné de nombreux rôles à l’Opéra : Susanna, Pamina, Despina, Servillia, Nanetta, Drusilla dans des théâtres prestigieux comme l’Opéra de Paris, l’Opéra de Lausanne, le Staatsoper de Berlin, le Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, le Grand Théâtre de Genève ou encore le Festival international d’Aix en Provence. Régulièrement invitée par de nombreux orchestres et ensembles internationaux, Amel Brahim-Djelloul élargit chaque saison sa palette de projets personnels qui souvent, relient Orient et Occident. Sa discographie comprend de nombreux opus, dont des récitals avec les pianistes Anne Le Bozec (Les 1001 nuits), Nicolas Jouve (Populaires), ainsi qu’un programme d’oeuvres du patrimoine arabo-andalous (Amel chante Méditerranée), avec l’Ensemble Amedyez.