Avec Nanterre-Amandiers, Centre Dramatique National

Du 01 au 12 février 2022

1h15

Poings

Pauline Peyrade, Das Plateau, Céleste Germe

Poings est une histoire d’amour contemporaine qui se noue entre un homme et une femme dans une rave party, une histoire d’amour qui, très vite, va se révéler toxique. En 5 étapes qui suivent la progression implacable des mécanismes de violences conjugales, du viol jusqu’à la fuite, la pièce dessine un huis-clos saisissant qui nous plonge au cœur de la violence la plus intime, au cœur d’un espace mental féminin fragmenté, dissocié, au cœur de la mémoire traumatique. Par quels mécanismes ordinaires cette violence s’exerce-t-elle ? Comment l’emprise, l’humiliation, la domination parviennent à s’immiscer jusqu’au plus profond de soi ? Quels chemins à parcourir aussi vers la possibilité de se reconstruire, de faire résilience ?
À travers un texte implacable, remarquablement juste et puissant et un dispositif scénique mystérieux composé de miroirs, de reflets et d’images vidéo, Das Plateau et Pauline Peyrade signent avec cette création, (finaliste du Grand Prix de Littérature Dramatique Artcena 2018 et Lauréat du Prix Bernard-Marie Koltès en 2019) une pièce intense, bouleversante, profondément nécessaire.

Conception et écriture du projet : Das Plateau Mise en scène : Céleste Germe Avec : Maëlys Ricordeau, Antoine Oppenheim Composition musicale et direction du travail sonore : Jacob Stambach Scénographie : James Brandily Création lumières : Sébastien Lefèvre Dispositif son et vidéo : Jérôme Tuncer Création vidéo : Flavie Trichet-Lespagnol Régie générale et plateau : Benjamin Bertrand Régie plateau : Mathieu Gervaise Régie lumières : Pierre-Emmanuel Faure Assistanat à la mise en scène : Léa Tuil Assistanat à la scénographie : Laure Catalan Administration, production, diffusion : Emilie Henin et Léa Coutel — Bureau Formart Collaboration artistique : Jacques Albert Production : Das Plateau Coproduction : Le Parvis, Scène Nationale de Tarbes ; Théâtre Jean Vilar, Vitry-sur-Seine Coproduction et résidences : Espace Culturel Boris Vian avec le soutien la Ville des Ulis, le département de L’Essonne, la Région Île-de-France et la DRAC Ile-de-France ; TNB Théâtre National de Bretagne, Rennes ; Théâtre du Nord, Centre Dramatique National Lille Tourcoing Hauts-de-France ; Centre Dramatique National d’Orléans Loiret Centre Workshop d’expérimentation scénographique : Les Subs et l’ENSATT avec le soutien de l’aide à la recherche en théâtre de la Direction Générale de la Création Artistique Avec le soutien du T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National Avec l’aide à la production de la DRAC Île-de-France et la participation du DICRéAM Action financée par la Région Île-de-France Das Plateau, membre du collectif de compagnies 360, est conventionné par la DRAC Île-de-France et soutenu par la Région Île-de-France au titre de l’aide à la permanence artistique culturelle Das Plateau remercie Clémence Boudot, Camille Baraud, Eric Schecter, Julien Goetz et Clémence Bucher, ainsi que la section scénographie de l’ENSATT et particulièrement Alexandre de Dardel, Mathis Brunetbahut, Adèle Colle, Coline Gaufillet, Ariane Germain, Manon Terranova et Ariane Testar
Mardi
01.02
19h
Mercredi
02.02
19h
Vendredi
04.02
19h
Samedi
05.02
16h
Dimanche
06.02
16h
Mardi
08.02
20h
Mercredi
09.02
20h
Jeudi
10.02
20h
Vendredi
11.02
20h
Samedi
12.02
18h

Tarifs à partir de 6 € / 10 € pour tou·te·s avec le carnet T2G
Suivez-nous sur instagram et photographiez votre visite avec #T2Gennevilliers

Rencontre avec l’équipe artistique

Mercredi
02.02
20h

Nous vous invitons à une rencontre avec Pauline Peyrade, Das Plateau et l’équipe artistique du spectacle le mercredi 2 février 2022 à l’issue de la représentation de 19h, en salle.

Pauline Peyrade

Pauline Peyrade est écrivaine et co-responsable du département Écriture de L’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT). Ses textes sont traduits en dix langues et publiés aux Éditions Solitaires Intempestifs. Ctrl-X a été mis en scène par Cyril Teste, Bois Impériaux par Das Plateau, À la carabine par Anne Théron, Princesse de pierre par Matthieu Cruciani. En 2015, elle présente un Sujet à Vif au Festival IN d’Avignon avec la circassienne Justine Berthillot. Elles créent ensemble Poings en 2018 et Carrosse en 2019. Leur prochaine création, Par hasard, le calme, est prévue pour 2023. Poings a été finaliste du Grand Prix de Littérature Artcena et Lauréat Prix Bernard-Marie Koltès 2019. Il a été créé par Das Plateau au TNB Théâtre National de Bretagne en 2021. Pauline Peyrade écrit aussi régulièrement pour des revues. Elle est associée à différents lieux (La Comédie de Colmar, Centre Dramatique National ; Les Quinconces-L’Espal, Scène Nationale du Mans, Nanterre-Amandiers, Centre Dramatique National) et conseillère dramaturgique à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon. En 2021, À la carabine reçoit le Grand Prix de Littérature Dramatique. Elle écrit Des femmes qui nagent pour Emilie Capliez, qui sera créé en janvier 2023 à la Comédie de Colmar, Centre Dramatique National.

Das Plateau

Créé en 2008, Das Plateau réunit Jacques Albert (auteur/danseur), Céleste Germe (architecte/metteuse en scène), Maëlys Ricordeau (comédienne) et Jacob Stambach (auteur/compositeur). Das Plateau développe une écriture scénique totale qui confronte théâtre, littérature, musique, arts plastiques et cinéma. Après avoir monté plusieurs textes de Jacques Albert, le collectif part à la rencontre d’autres écritures vivantes dont celles de Marie Darrieussecq et de Pauline Peyrade. Leurs spectacles cherchent à mettre à jour le dessous des choses, ce qui ne peut se dire, ce qui dans la complexité du monde ne peut ni se dissoudre, ni se résoudre. À la recherche d’un « nouveau tragique », la beauté qu’ils mettent en œuvre sur le plateau porte à la fois la marque de la violence du monde et la possibilité d’un espoir. Avec la sensibilisation aux formes contemporaines et la formation au cœur de sa démarche, Das Plateau intervient régulièrement dans les écoles supérieures d’Art dramatique en France et à l’étranger et mène un soutien actif à l’émergence de jeunes artistes. En 2021-22 : Poings, texte de Pauline Peyrade, dernière création de la compagnie et quatre versions (Tarbes, Ulis, Nanterre, Vitry) de Pénélopes, formes légères et in situ réalisées à partir de L’Odyssée d’Homère et d’entretiens d’habitantes de chaque territoire investi, sont en tournée ainsi que Tu n’as rien vu à Hiroshima, lecture sonore réalisée à partir d’Hiroshima mon amour et Je suis un bourreau, une introduction. Das Plateau prépare pour 2022-2023 une création très jeune public à partir de la version puissante et positive du Petit Chaperon rouge des Frères Grimm.

Céleste Germe

Céleste Germe est metteuse en scène et cofondatrice du collectif Das Plateau. En 2008, après s’être formée en Arts du spectacle à l’université de Nanterre puis en architecture à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville où elle passe son diplôme, elle fonde Das Plateau aux côtés de Jacques Albert, de Maëlys Ricordeau et de Jacob Stambach. Au sein du collectif, elle réalise la mise en scène de l’ensemble des créations, qu’elles soient théâtrales, cinématographiques ou radiophoniques. La formation et la transmission sont également au centre de ses activités. Elle réalise de nombreux ateliers de sensibilisation et intervient très régulièrement dans les écoles supérieures d’Art dramatique (Écoles du TNB Théâtre National de Bretagne, du Théâtre du Nord, ENSATT à Lyon, La Manufacture et les Teintureries à Lausanne etc). En 2021-2022, Poings, texte de Pauline Peyrade, la dernière création de la compagnie et quatre versions de Pénélopes (Tarbes, Ulis, Nanterre, Vitry) sont en tournée. Céleste Germe est invitée au POCHE/GVE à Genève (Suisse) pour réaliser la mise en scène de deux spectacles, Unité Modèle et Pacific Palisades de Guillaume Corbeil et prépare la création du premier spectacle jeune public de Das Plateau, Le Petit Chaperon rouge dans la version puissante et positive des Frères Grimm.

Simon Gosselin

Crédits image : Simon Gosselin

Simon Gosselin

Crédits image : Simon Gosselin

Précédent
Suivant

Crédits image : Simon Gosselin