Avec les établissements scolaires

Projets avec les écoles élémentaires

Le T2G mène un travail de sensibilisation en direction des jeunes spectatrices et spectateurs au sein des écoles de proximité. Des ateliers de médiation sont proposés aux enseignant·e·s pour donner des clefs de lecture adaptées aux élèves. Le T2G bénéficie du soutien actif des médiathèques de Gennevilliers pour aborder les œuvres et leurs thématiques avec les classes. L’étroite collaboration avec les professeur·e·s permet l’élaboration de parcours personnalisés.

Suite à la signature d’une convention entre le Pôle Médiation, la Saison Jeune Public de la ville de Gennevilliers et le Rectorat de l’Académie de Versailles visant à co-construire des projets culturels avec les différentes structures culturelles de la ville, le T2G est partenaire de nombreux PACTES avec les écoles élémentaires de la ville de Gennevilliers.
Chaque classe a bénéficié en amont des spectacles d’une sensibilisation. Les élèves venus voir (La bande à) LAURA de Gaëlle Bourges, Death Breath Orchestra d’Alice Laloy ainsi que Rémi de Jonathan Capdevielle ont rencontré les comédien·ne·s et les metteurs en scène à l’issue des représentations.
Des visites métiers sont organisées tout au long de l’année pour faire découvrir aux plus petits les secrets du théâtre.

Chemin des Arts, au collège Jean Macé de Clichy

Le dispositif départemental Chemins des arts propose de construire un parcours de sensibilisation et de pratique artistique en parallèle des sorties culturelles à destination de collégien·ne·s et d’un public de solidarité. Ce dispositif est une école du spectateur permettant de développer l’esprit critique et de faire se rencontrer les publics les plus divers.

Cette saison, le T2G met en place ce projet avec une classe Ulis du collège Jean Macé et de 6 adolescent·e·s de l’association Solidarité France Médiation de Clichy.
Il vise à expérimenter à travers une multiplicité d’approches – critique, plastique et somatique – le processus de création du spectacle (La bande à) LAURAtheatredegennevilliers.fr/la-saison/programmation/laura mis en scène par Gaëlle Bourges. Les participant·e·s s’initient à la démarche critique lors d’une visite au musée d’Orsay et suivent des ateliers pluridisciplinaires avec l’équipe de la compagnie OS Gaëlle Bourges. Les collégien·ne·s créent dans la continuité leur propre forme artistique appelée “La petite LAURA”.

Option Théâtre au lycée Auguste Renoir, à Asnières-sur-Seine

Dans le cadre des enseignements de spécialités, financé par la DRAC Île-de-France, le T2G entretien un partenariat historique avec le lycée Auguste Renoir à Asnières-sur-Seine, permettant d’accompagner les lycéen·ne·s de la seconde à la terminale sur la pratique théâtrale, la découverte des œuvres et les fondamentaux théoriques. Chaque année, les lycéen·ne·s travaillent avec trois intervenant·e·s artistiques, permettant d’expérimenter différentes approches. Ces travaux conduisent à la présentation d’un spectacle dans les conditions réelles de représentations. En parallèle, un parcours de spectateur·trice est co-construit avec les professeur·e·s ainsi que des temps de médiation ou d’échange avec les équipes artistiques.

Cette année, l’équipe de comédien·ne·s intervenant·e·s au lycée est composée de : Pauline Belle, Fanny Gayard, Xavier Kuentz, Alexandre Lecroc, Estelle Lesage, Sylvain Martin, Benoit Resillot et Guillaume Segouin.

CREAC, « une occupation sensible du lieu »

Dans le cadre de la Convention Régionale d’Éducation Artistique et Culturelle (CREAC) portée par la Région Île-de-France, le T2G s’est associé pendant 3 ans à quatre établissements de proximité : le Lycée Galilée à Gennevilliers ; le Lycée Newton et le Lycée hôtelier René Auffray à Clichy ; le Lycée Michel-Ange à Villeneuve la Garenne. Le dispositif propose de faire cohabiter pratique artistique et découverte des œuvres au sein du parcours pédagogique des élèves.
Pour cette seconde édition lycéen·ne·s, professeur·e·s et artistes expérimentent collectivement la question de l’espace en circulation : par le décloisonnement, le croisement et l’échange, faire émerger des expériences collectives, partager des processus de création et expérimenter le lieu dans toute sa diversité.

Cette année, près de 200 lycéen·ne·s entament une collaboration artistique s’inscrivant dans différents projets au sein de leurs établissements scolaires, du T2G et sur le territoire de Gennevilliers. Ensemble, ils·elles expérimentent et s’engagent dans l’élaboration d’objets et de propositions artistiques autour de l’architecture, de l’écriture, de formes théâtrales hybrides, de la cuisine, de la critique et de la performance.

Toujours ancré dans cette volonté d’échange et de circulation, le lycée Michel Ange, a accueillie pour deux représentations, la conférence spectaculaire Histoire de graffeuse, créée et performée par la comédienne et historienne de l’art Hortense Belhôte. Cette conférence a permis aux élèves d’enrichir leur expérience de spectateur par la découverte de cette forme hybride, et de décloisonner, déplacer les habitudes et les codes de spectateurs.trices. Ils·elles ont ensuite pu s’essayer au plateau en développant des sujets d’actualité.
Une seconde classe étudie la critique et se lance dans la création d’un podcast avec la journaliste et critique Charlotte Imbault.

Le Lycée Galilée de Gennevilliers accueille cette saison l’autrice Fanny Taillandier (La Preuve Par 7) pour regarder de plus près l’architecture de leur ville. Ils·elles auront l’occasion de créer un projet autour de la Halle des Grésillons qui soit à la fois utile et agréable pour l’ensemble de la ville.
Une seconde classe étudie les manières dont on se déplace en ville, quelles démarches adopte-t-on ? Quel rythme ? Que créent ces mouvements de foule dans la ville. Les élèves ont mené ce travail avec la metteure en scène Daphné Biiga Nwanak.
Tandis qu’une troisième classe développe un parcours de spectateurs tout au long de la saison.

Au Lycée René Auffray de Clichy, c’est avec le chef cuistot du restaurant Youpi, Patrice Gelbart, que les élèves de CAP Cuisine développent leur savoir-faire, parallèlement les élèves de CAP service évoluent avec la plasticienne Camille Correas pour inventer tou·te·s ensemble un repas théâtralisé servi lors d’un déjeuner au restaurant d’application du Lycée.

C’est la thématique « des discriminations » qui a été choisi pour le Lycée Newton de Villeneuve la Garenne. Comment en parler, comment peut-on la combattre ? Est-ce que l’art, le théâtre, le développement de l’esprit critique peut nous aider à l’analyser pour en sortir ?
Ce travail est mené avec Adil Mekki et Charlotte Imbault en collaboration avec le collectif WONDER de Clichy.

Restitution de la classe de 1er enseignement théâtre du lycée Renoir à Asnières sur seine, accompagnée par Alexandre Lecroc, comédien ; décembre 2020

Crédits image : Restitution de la classe de 1er enseignement théâtre du lycée Renoir à Asnières sur seine, accompagnée par Alexandre Lecroc, comédien ; décembre 2020

Restitution de la classe de 1er enseignement théâtre du lycée Renoir à Asnières sur seine, accompagnée par Alexandre Lecroc, comédien ; décembre 2020

Crédits image : Restitution de la classe de 1er enseignement théâtre du lycée Renoir à Asnières sur seine, accompagnée par Alexandre Lecroc, comédien ; décembre 2020

Précédent
Suivant